Le projet

Partir : pour quoi faire ?

Nous avons la chance d’être complètement sur la même longueur d’onde sur en ce qui concerne le voyage : ça nous fait du bien et, surtout, ça nous enrichit. En effet, le voyage est une source de richesses incommensurables et parfois insoupçonnées.

Les voyages forment la jeunesse (et les plus vieux, aussi)

C’est un peu bateau comme formule, mais c’est pourtant vrai : voyager est un apprentissage permanent dont nous tirons beaucoup de bénéfices.

Sur le plan personnel, c’est par exemple :

  • découvrir des modes de vies différents du sien
  • faire des rencontres
  • vivre des expériences qu’on aurait jamais imaginé vivre
  • se confronter à ses peurs et à ses angoisses
  • sortir de sa zone de confort
  • se responsabiliser
  • booster sa confiance en soi

Sur le plan professionnel, ça peut être :

  • apprendre une nouvelle langue
  • découvrir des manières différentes de travailler
  • être mobile et dynamique
  • se créer un réseau à l’étranger

Expérimenter de nouveaux modes de vie

Notre envie, c’est donc de voyager. Et pas n’importe comment : au volant d’un van aménagé !

Être autonomes, pouvoir nous déplacer à notre guise, manger, vivre, dormir à bord de notre van.

Pour certains c’est un rêve, pour d’autres un cliché. Mais essayer un mode de vie différent de celui qu’on a toujours connu est pour nous une expérience excitante et intéressante.

Pourquoi la Nouvelle Zélande ?

Tout d’abord parce que la France et la Nouvelle Zélande ont signé un accord de libre échange – le PVT (Programme Vacances Travail) – permettant à de jeunes Français de bénéficier d’un visa temporaire leur permettant de voyager dans le pays tout en y travaillant. Le visa est destiné aux Français âgés de 18 à 30 ans. On parle aussi de Permis Vacances-Travail, Visa Vacances-Travail (VVT) ou Working Holiday Visa (WHV) en anglais.

Les destinations ouvertes aux Français (à l’heure où nous écrivons ces lignes) sont l’Argentine, l’Australie, le Canada, le Chili, la Colombie, la Corée du Sud, le Japon, la Nouvelle-Zélande, Hong-Kong, la Russie, l’Uruguay, le Mexique, Taiwan et enfin le Brésil. L’obtention d’un visa est soumise à différentes conditions pour chaque destination.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à visiter le site PVTISTES.NET qui regorge d’informations sur le sujet et dont la communauté grandit chaque jour.

Ensuite, parce que les démarches pour l’obtention de ce visa(elles feront l’objet d’un article très bientôt) sont relativement faciles et non soumises à un quota comme d’autres destinations. Ainsi, la Nouvelle-Zélande s’est presque imposée comme un choix évident pour partir en couple. Nous avons obtenu notre visa en 4 jours ouvrés.

Nous avons hésité un moment avec l’Australie, mais la Nouvelle-Zélande l’a finalement emporté. Et puis nous ne serons finalement pas si loins si l’envie de prolonger notre aventure se fait sentir…

Pourquoi maintenant ?

À respectivement 27 ans (Barbara) et 30 ans (Julien), nous nous sommes posés des questions sur notre situation, sur notre avenir – autant professionnel que personnel. Voilà la situation :

  • Barbara jongle entre plusieurs petits boulots
  • Julien est en CDI à temps plein mais approche de l’âge fatidique pour obtenir un PVT

Pour faire court : « si on le fait, c’est maintenant ».

On l’avoue : le choix n’a pas été simple… Prendre le risque de dire au revoir à un certain confort pour l’inconnu, quitter notre travail sans savoir ce qui va se passer ensuite, si on va supporter. Courage ou inconscience ? À vous de juger.

En tout cas, ce dont on est sûrs, c’est qu’on ne perd jamais rien à essayer. L’échec, justement, c’est de ne rien tenter. Et faites donc taire la petite voix qui vous dit que ce n’est pas pour vous !

Et après ?

Qui sait ce que l’avenir nous réserve ?

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*