Un tour à Auckland #03 : balade dans les parcs

La région d’Auckland compte à peu près 22 parcs (dont plusieurs en plein centre-ville) tous différents : des jardins publics aménagés et d’autres plus sauvages, renfermant de petits trésors d’arbres ancestraux, d’espèces végétales et d’oiseaux endémiques. En voici une liste non-exhaustive !

Balade dans les parcs d’Auckland

Albert Park

Situé à quelques mètres de Queenstreet, l’Albert Park est un petit coin de verdure qui fait du bien après une séance de shopping. On y trouve des arbres gigantesques, dont les branches se couchent sur le sol. Les feuillages nous isolent de la ville, mais la Skytower arrive toujours à se montrer !

(C’est de ce parc dont vient la photo-mystère du CBD !)

Parnell Rose Garden

Situé dans le quartier tranquille de Parnell, à cinq minutes du CBD en voiture, appelé aussi le Dove-Myer Robinson Park, le Parnell Rose Garden est le plus fleuri des parcs d’Auckland grâce à ses quelques 5000 roses.

En descendant, vous atteindrez Judges Bay, une petite plage en face de la route, et d’où l’on peut apercevoir Devonport. Un barbecue public est posé là, alors pensez à amener les merguez…

Pour la petite histoire : pour les Maoris, Judges Bay était un lieu d’aller et venues important, surtout en terme de commerce.

C’est aussi dans ce quartier que se trouve l’immense Auckland Domain.

Auckland Domain

Le plus vieux, le plus grand, et certainement le plus apprécié. C’est vrai qu’il a de quoi séduire les plus difficiles avec ses 75 hectares de verdure, son terrain de rugby, son jardin d’hiver enchanteur plein de fleurs, d’orchidées et de fougères, ses fontaines, et surtout ses chemins de randonnée au beau milieu de la jungle originelle ! Une fois entre les arbres, grâce aux chants des oiseaux et du ruisseau, on oublie complètement qu’on est à quelques minutes du CBD.

C’est aussi là que l’on trouve le Auckland War Memorial Museum, un grand musée d’art maori et d’histoire naturelle. Un niveau est dédié à l’armée néo-zélandaise et à sa place dans les conflits mondiaux.

(dans le jardin d’hiver : on n’avait pas le droit de prendre de photos, mais chut…)

Mount Eden

La ville d’Auckland est entourée d’environ cinquante volcans éteints. Mount Eden culmine à 196 mètres. Pas grand chose à dire sur celui-là : c’est un sacré trou, le panorama sur Auckland et la baie est magnifique, et c’est pour ça qu’il vaut le coup.

Eh beh, ça devait péter fort à l’époque…

Cornwall Park et ONE TREE HILL

C’est notre coup de cœur pour l’instant. Situé dans le faubourg éponyme, One Tree Hill fait partie du jardin public Cornwall Park. C’est un volcan éteint presque aussi haut que le Mount Eden : 183 mètres.

On y trouve des moutons et des vaches qui paissent en quasi-liberté. Des sentiers traversent les pâturages et on rencontre les animaux !

Quelqu’un s’est fait de nouvelles copines !

A mi-chemin, le cottage de John Logan Campbell, le premier Européen à avoir habité Auckland, est conservé et peut être visité.

Enfin, au sommet, une obélisque bâtie sur le plus haut versant indique le point culminant du cratère. On y trouve aussi la tombe de Campbell sur un site archéologique : ce sont les vestiges d’un pa, soit un ancien village maori fortifié.

Pour la petite histoire : One Tree Hill doit son nom à un arbre solitaire qui surplombait la colline avait d’être abattu par les colons. Campbell replanta plus tard un pin, qui fut lui aussi abattu par les Maoris en signe de protestation.

Pour conclure : Auckland a fait le pari d’être à la fois un centre urbain et un lieu de nature. Et c’est particulièrement réussi !

On vous laisse une charmante petite vidéo qui sent bon la campagne !

Continuez votre promenade à Auckland en visitant le CBD et Waitemata Harbour !

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*